Finaliste du concours

Yvan Bedard

de Neuville Quebec

Yvan Bedard

PARLEZ-NOUS DE VOUS

Je suis né et je vis dans la municipalité régionale de comté de Portneuf, près de Québec. Je suis un professeur émérite primé de l’Université Laval en ingénierie de données géospatiales. J’ai pris ma retraite à 56 ans afin de poursuivre une carrière à temps plein en photographie d’art de paysage.

J’ai participé à 14 expositions individuelles et à 14 expositions collectives, et mon œuvre a été publiée dans différents pays. Je vends également mes photographies à Montréal et à Québec.

QUEL ÉQUIPEMENT AVEZ-VOUS UTILISÉ POUR PRENDRE CETTE PHOTO?

Un Nikon D850 équipé d’une lentille Nikon 24‑120 mm f/4 VR avec ouverture f/11, distance focale de 38 mm, vitesse d’obturation 1/5000 et ISO 16000.

QU’EST-CE QUI VOUS A MOTIVÉ À PARTICIPER AU CONCOURS?

Les changements climatiques me tiennent à cœur. J’ai participé à une importante exposition individuelle de mes photographies il y a deux ans dont le thème était les changements climatiques. Donc, lorsque j’ai découvert votre concours, j’ai immédiatement ressenti le besoin de soumettre de nouveau ma vision des répercussions actuelles des changements climatiques.

POURQUOI AVEZ-VOUS CHOISI CETTE PHOTO?

Les icebergs constituent de puissantes images pour nous rappeler que les glaciers des régions montagneuses de l’Arctique et de l’Antarctique sont en train de fondre. Les icebergs qui proviennent de ces glaciers fondent dans l’océan, ils ont des répercussions sur la température et les courants des océans, et contribuent à l’élévation du niveau de la mer. Même si la vision globale est complexe, et d’autres recherches sont nécessaires afin de déterminer avec précision la nature de la relation entre le vêlage et les changements climatiques, les images d’icebergs sont devenues de puissants symboles de l’accélération de la fonte des glaces dans l’Arctique et dans l’Antarctique.

À QUOI RESSEMBLENT LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES ET LA LUTTE CONTRE CEUX-CI DANS VOTRE COLLECTIVITÉ?

Je fais du bénévolat dans une organisation centenaire à but non lucratif (Provancher.org) qui a pour mission de protéger notre environnement. Nous faisons l’acquisition de terres afin d’établir des réserves naturelles et de promouvoir l’éducation et les activités liées à l’environnement. Plusieurs écoles viennent visiter nos réserves pour en apprendre davantage sur le comportement des oiseaux et des animaux sauvages, sur les plantes et les arbres et sur l’importance de la nature dans la vie quotidienne. La plus importante réserve de Provancher se situe à proximité de ma maison, ce qui me permet de mieux contribuer à sa protection, grâce à mes photographies d’oiseaux, de la faune, des plantes et des paysages.

QUEL MESSAGE SOUHAITEZ-VOUS TRANSMETTRE AUX DIRIGEANTS MONDIAUX EN PRÉVISION DE LA CONFÉRENCE COP26 CETTE ANNÉE?

Arrêtez de réfléchir et commencez à agir. L’application stricte de règles obligatoires en matière d’émissions de gaz à effet de serre sur le plan des importations et des exportations internationales constitue le seul moyen de forcer tous les pays à contribuer à la réduction de ces émissions. Une taxe internationale sur le carbone est nécessaire.